mardi, octobre 16, 2007

qui peut le plus, peut le moins

148 députés… (et 120 conseillers, calcul pas très fiable) c’est tout ce dont dispose de le Brand-New Gouvernement de Si Abbass … trois semaines de tractations, de négociations et de marchandage , sans être capable de réunir autour de sa personne une majorité pour gouverner le pays … il lui manquera 15 députés que s’empressera certainement de lui fournir l’outsider de ces élections 2007, Sire Fouad Ali El Himma, dont la nouvelle mission semble se clarifier de plus en plus.

Si Abbas devra non seulement composé avec une coalition presque anti-nature … en minorité dans le parlement, mais avec une sacrée épée de Damoclès sur la tête … toutes ses reformes devront recevoir l’aval de Si Fouad. Au moindre problème, Abass ou wlidatou seront a la merci d’une mention de censure qui le mettra hors jeux.

Abass sera non seulement en position de faiblesse devant le parlement, mais également à l’intérieur même de son équipe … une équipe ou la première force politique représentée sont les SAP… 11 ministre de souveraineté ! Rien que cela. Abbas aura peu de choses à dire sur la politique sécuritaire, sur le champ religieux, sur la défense et les affaires étrangères, fonction faisant partie depuis longtemps du domaine réservé du Makhzen. Il n’aura pas non plus la main mise sur le SGG pour débloquer (ou bloquer) les projets.

Mais cela on s’en serait certainement accommodé. Abass lui devra en plus s’accommoder de savoir que l’énergie, l’eau, les mines, l’agriculture, la pêche, l’éducation, la jeunesse, le sport, la culture lui échappent désormais … sans compter que les Finances, l’équipement, le tourisme,, l’artisanat lui appartiennent disons à 70%.

Dans tout cela, certain diront que l’essentiel c’est que le Maroc change … et il est indéniablement entrain de changer … Depuis l’avènement du nouveau règne, nous sommes passé d’un gouvernement ou le makhzen s’était limité au strict minimum en matière de ministre de souveraineté, à un gouvernement, certes dirigé par un nullissime politicien, mais qui compte une douzaine de ministre souveraineté. Mais au passage …

Mais s’il y a une chose à retenir, c’est que le roi aura tenu sa promesses … « un premier ministre issu des urnes » … chose promise chose due … il ne s’est jamais engagé à faire plus que ça… comme dit l’adage … qui peut le plus, peut le moins … alors pourquoi se casser la tête avec le plus !

5 commentaires:

7didane la7rami a dit…

Je trouve le billet trop parti pris.

Il obéit à toutes les règles des théorie de conspiration. On fixe une vérité imaginaire, puis on monte la demo.

On a parié sur El Himma comme premier ministre. Et là ça fait pchit.

PS : Merci d'appeler un chat un chat. Le mot Mekhzan est d'un autre age.

Citoyen Marocain a dit…

c'est surtout un billet partis pris au piège :)

pardon 7didane ... on va mettre a jour le mot makhzen ... merci cher lecteur de lire, Neomakhzen !!!

7didane la7rami a dit…

Tu voulais dire Palais. Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple.

Anonyme a dit…

encore une fois la théorie du complot qui joue...

c'est tellement plus simple de dire que toutes les ficelles sont tirées par le makhzen ...

Oui le makhzen - comme tu dis - prites de la situation ...Mais qui a permis celà? Qui s'est complu dans les allées du pouvoir jusqu'à renier les principes pour qui ma génération s'est battue?

Qui a été in,capable de reprendre le flambeau de la lutte?

Les jeunes ont préféré s'exiler ou se vendre au marché du travail : et ils ont laissé le Maroc aux vautours...

Comme il est aisé de critiquer quand on ne fait rien, quand on n'a rien fait ....

Citoyen Marocain a dit…

j'aime bien ceux qui decretent comme que je ne fais rien pour mon pays ...

et que pour être un citoyen model .. peut etre ne devrais-je pas me vendre au marché du travail et mettre mes ambition professionnelle au placard ..

Et que pour etre un vrai patriote, il faudra que j'applaudisse betement pour le peu qu'on m'offre...
Nom mais ... si vous n'avez ni d'ambition personnelle ni d'ambtions pour votre pays ... ne nous obligez pas a partager la petitesse de votre vision