lundi, juin 15, 2009

resultats des election : un grand gagnant, le PAM, Un grand perdant, La gauche ...

Trois jours après les élections communales, difficile de trouver des chiffres intéressants a se mettre sous le clavier. On le sait, Le parti de Fouad El Himma à opérer un vrai raz de marrée au vue du mode de scrutin. Plus de 6000 sièges que le PAM doit à la confiance de plus de 1,2 millions de marocains. Difficile toute fois d’analyser ce chiffres : présence régionale, répartition par mode de scrutin, Répartition des élus … on ne sur combien de ville et de villages le PAM pourra jeter son dévolu. Une chose est sur, El Himma sera maire de la ville de Benghrir ou l’ami du roi a réussi à faire passer 30 de ses colistier (pour 35 sieges) … C’est statistiquement impressionnant. En tout cas, le PAM aura été la machine électorale la plus efficace, avec un taux de réussite qui dépasse les 35%. En couvrant la totalité des circonscriptions électorales, le PAM aurait pu opérer une véritable razzia sur les conseils communaux du royaume. Chose importante a noter, le PAM n’est pas si nouveau ne que cela. En comptabilisant les chiffres réalisés par les 5 partis qui ont en former l’ossature, on se rend compte que déjà en 2003, les ancêtres du PAM était en 5eme position, et que les chiffres consolidés de 2007 placent le PAM comme la première force politique du royaume.
Le deuxième chiffre significatif est certainement le quasi débâcle du PJD. Ce parti progresse certes de manière significative par rapport au suffrage local précédent (2003), mais rappelons nous que le parti de Benkirane s’était fait tout petit a l’époque a cause des attentats du 16 mai. En présentant plus de 8000 candidats, seuls quelques 1500 barbus officieront dans les conseils communaux. En finissant a la sixième position, Le PJD n’a impressionne ni par sa campagne électorale, ni par le nombre d’élus, ni par les 460 000 voix obtenus ni par un taux de réussite de 17%. Par contre, je serais curieux de connaitre le classement du PJD dans les grande agglomérations ou il est fortement présent. Benkirane affirme que son parti est en tête dans la plus part des grandes villes.
Enfin, troisième chose à retenir, c’est la débâcle de la gauche marocaine. L’USFP a perdu la confiance de prés de 300 000 électeurs entre 2003 et 2009. En terme de nombre de siège, il obtiendra une centaine en moins (sachant qu’il y a eu plus de 5000 siège en plus dans le présent découpage). A Périmètre comparable, le parti de la rose sort de ces élections, avec le MP, comme le grand perdant. L’USFP ne gérera probablement aucune des grandes villes, peut être même pas des villes de taille moyenne. Le petit Frérot communiste, le PPS, perd lui aussi des voix et des sièges.
Je profite de cette occasion pour déplorer le travail de nos chaines publiques pour avoir aussi lamentablement échoué a offrir des analyse digne de l’importance de ce scrutin dans le consécration de la marche démocratique du pays . (Je sais, j’ai regarde trop de RTM ce week-end). Walou, ni graphiques, ni analyses, ni comparatifs … une succession de chiffres qu’on a additionné pour faire un classement des parti. Les sites dédiés aux élections de la MAP et du ministère de l’intérieur sont une véritable honte technologique.
Un dernier petit mot sur le taux de participation qu’on a réussi à porter a 52,4 %, et cette grâce, de l’aveu même de Chakib Benmoussa, quasi uniquement a un réaménagement des listes électorales qui a permis de réduire la base des votants de plus de 3 millions de personnes. Les partis politiques ont tout de même réussi à faire déplacer plus de 1,3 millions de marocains en plus, accapare quasi exclusivement par le PAM et l’Istiqlal. Tiens l’Istiqlal qui malgré Abass, A réussi à tirer son épingle du jeu.

J'ai essaye, dans grande pretention d'avoir de regroupper les chiffres dont je dispose pour donner peut etre une meilleure lecture des resultats et de la preogression des 8 partis en tete

Apercu des resultats des trois dernier suffrages


Progressions









* : les statistiques du PAM ont été recrées en consolidant les chiffres des 5 partis ayant formés l’ossature du parti : le Parti al ahd, le Parti de l'environnement et du développement, l'Alliance des libertés et le Parti initiative citoyenne pour le développement al Moubadara.
** : les statistiques de Al Haraka pour les communales de 2007 ont été recalculées en fonction des réalisations de trois partis qui ont fusionnés : MNP, le MP et l’UD
1 : nombre d’elus par rapoorts au nombre de candidats
2 : les 5057 sièges issus du nouveau découpage électoral.
3 : les 1.3 millions de votants de plus enregistre en 2009 par rapport a la participation enregistree en 2007.

7 commentaires:

politis a dit…

Voilà enfin une analyse qui sort de la précipitation et de la "tendencialisation" qui marque certains billets mis en ligne par les "grands" qui influent la blogoma!

Enfin quelqu'un qui a su décortiqué les chiffres et qui les décoriquera encore d'avantage, au fur et à mesure que les résultats définitifs et détaillés seront connus, si jamais ille sont!

Bravo!

Ader a dit…

@politis: et ta soeur elle a voté?

politis a dit…

@ ader

ma sœur elle te dit d'aller voir chez le PAM si tu peux trouver plus "ader" que toi!

Réda chraïbi a dit…

La gauche est certes sortie perdante de ces elections. Je vois deux issues possible pour s'en remettre :

Il faut identifier la nature de la bete (PAM) pour savoir si on a affaire à de vrais démocrates, dans ce cas essayer d'en corriger les défauts de l'interieur.

Il faut absolument réunir tous les partis de gauche en une seule fédération avec autant de courants qu'il en faut.

tayebdaily a dit…

La marmite de la politique marocaine cherche encore des persils .. elle n'est pas complète donc elle se cherche encore, espérons qu'un jour que cette marmite nous satisfera tous nos gouts largement différents.

dima a dit…

Selon le Monde d'Hier et Florence Beaugé : Le PJD est majoritaire à Rabat et Casablanca. De plus il n'a pas présenté des candidats partout au Maroc.

Merci pour le billet instructif.

hmida a dit…

Je suis entièrement d'accord sur l'échec total de la gauche lors de ces élections, sauf à Agadir!

Pour ce qui est de la "grande victoire" du PAM, c'est à voir !

Le tracteur est obligé - sauf à Benguérir - de s'engager dans des alliances.

Tout est encore à faire...C'est que j'essairai d'expliquer dans mon post de deamin.