samedi, février 03, 2007

faute avouée ...et a demi pardonnéé

Intéressante la récente sortie médiatique de SM a la suite de l'affaire Assahifa ....
Personnellement, bien que n'ayant pas encore eu l'occasion de lire ce qui a poussé ASSAHIFA à se fondre aussi rapidement dans un tel mea-culpa et a s'auto censuré et s'auto sanctionnée ... le geste du Roi reste .... Assez Classe
mais pourquoi cette sortie ? Pourquoi aujourd’hui ? Et pourquoi sur cette affaire en particulier ?
Des questions dont nous n'auront certainement pas de réponse ....
Mais j'aimerais a penser, qu'au delà de cette affaire puante de Talsint ... le roi a voulu passe un message : "je suis assez grand aujourd'hui pour me défendre tout seul face á ceux qui veulent salir mon image .... Je me garde le droit d'avoir recours a la justice de mon pays lorsque JE l'estime nécessaire... et dans ce cas d'espèce, je me contenterai de excuses d'Assahifa"
je ne peux qu'applaudir le geste, et espérer qu'il est le résultat d'une véritable prise de conscience au niveau de la cours des règles de base de la démocratie ....
Et ces messieurs qui se croient les garants d'un presse déontologique... merci d'aller vous vous foutre de la gueule d'un autre pays et d'une autre profession surtout ! le Roi a parlé, le roi a pardonné ... nul besoin de faire du swhow off de votre serviture ... la faute est avouée ... la faute est pardonnée



nb : le "et" au lieu du "est2 en titre est délibéré

2 commentaires:

mahdi a dit…

je trouve regretable comme meme que le roi se reserve le droit de stoper une procédure ou la faire demarer ...

citoyenhmida a dit…

Que je sache "Es-sahifa" est le pendant arabophone du "Journal Hebdo".

Je me pose donc des questions sur la concommitance entre du départ de B. Jamai, sur la provocation délibérée lancée par "Es-sahifa" et sur le pardon royal.

L'avenir de la ligne éditioriale de ces publications proclamées urbi et orbi "indépendantes" nous éclairera plus que tous les comminiqués officiels des uns et des autres.

P.S. : J'ai feuilleté le dernier "Journal Hebdo". On dirait un numéro quelconque de Tel Quel. Bizarre, vous ne trouvrz pas?