samedi, février 02, 2008

A Abass Sir Bhalek, hadchi machi dialek *

Depuis la nomination de SI Abass a la tête de l’exécutif Marocain, je me suis empêché de poster au sujet de ce gouvernement qui stigmatise, à mon sens tout l’incohérence politique du régime. Je me suis dit, même Abibisse a droit à ses 100 jours de grâce.

Bon c’est vrai que durant ces 100 jours, il fallait relifter dans l‘urgence une loi de finance très Oualalouienne. On y a introduit deux ou trois changements majeurs que l’on discutera certainement dans des prochains posts. Il fallait aussi gérer les deux crises diplomatiques avec de grands copains du Royaume, l’Espagne et le Sénégal, histoire de roder la dream team diplomatique (pas moins que trois ministres aux affaires qui doivent vraiment leur paraitre très étrangères). On a eu également eu à sourire devant le vrai faux changement de tutelle de nos valeureuses agences de développement qui œuvre dans nos provinces du nord, du sud et de l’oriental.

Les premiers jours de Abbas ont également vu le très discrets conseiller de SM, le très pontiste Abdelaziz Meziane Belfqih, multiplier les sorties médiatiques pour expliquer qu’il n’y est pour rien… pour rien dans la formation du gouvernement, pour rien dans l’échec de la réforme de l’enseignement… pas mal pour un conseiller du roi chargé de négocier avec les partis politiques en vue de la formation du gouvernement, ou du président de la COSEF. On a eu aussi le flop de Tanger 2012. Enfin, on a tous été maintenu en haleine devant le foisonnement de débat d’idées de haute voltige de notre classe politique. Durant cette saison des semences, l’USFP, l’Istiqlal, le RNI, le MP, et autre barbus du PJD ont méthodiquement dispersé leurs mauvaises graines dans le champ politique marocain… et attendent gentiment que le Tracteur Al Hima vienne faire sa récolte.

Donc oui, comme le dit si bien le premier de nos ministre, le pauvre Abbas n’a pas eu droit à l’état de grâce dont bénéficie généralement tous les leaders politiques lorsqu’il sont porté … Mais ce que notre ami abibiss oubie, c’est ue pour avoir un etat de grâce, il faut être capable de suciter l’espoir … et Si Abass, même si j’ai attendu 100 jours pour te le dire sur ce blog … nous somme très nombreux à ne nourrir depuis ta nomination que l’espoir de te voir partir.

* : Abass Casse toi .. ceci ne te concerne pas (formule trés utilisé lors de manifestation syndicales pour demander le départ d'un patron)

3 commentaires:

Souihma a dit…

Bonjour Citoyen... Welcome back.. il etait temps... mais je dois avouer que je m'attendais a quqlque chose de bcp plus fort...

bien que je sois d'accord que Abbass est loin d'etre un choix convenable (voir meme pas suffisant) pour gerer le gouvernement... mais je lis ton poste et je ne sais pas exactament ce que tu lui reproche...

Citoyen Marocain a dit…

merci souhma de me rassure qu'il ya toujours des gens qui me lisent :)
Pour ce qui est de Abbas ... non seulement je l'aime pas, mais il me rassure chaque jour dans mon choix .... c tout

souiham a dit…

ca j'avais bien compris... j'imagine que tu dois etre tres occupe au boulot ou autre.. ce qui te retient de satisfaire notre intelectuel avec tes analyses pertinentes des choses...

Looking forward more details...

cheers:-)