samedi, décembre 03, 2005

Concurence Deloyale...

Le conseil de la concurrence français vient de sanctionner les trois operateurs de l’hexagone (Orange, Bouygues Telecom et SFR) à une amende de plus de 530 millions d’euro pour avoir, je cite « d’une part, avoir régulièrement, de 1997 à 2003, échangé des informations confidentielles relatives au marché de la téléphonie mobile sur lequel elles opèrent (…) et d’autre part, s’être entendues, pendant les années 2000 à 2002, pour stabiliser leurs parts de marché respectives autour d’objectifs définis en commun ».
La décision du conseil de la concurrence fait suite a une saisine de l’association de consommateur Que choisir…. Elle a donne lieu a une enquête en bonne et due forme de l’autorité de régulation française et á une décision dûment argumentée du fameux conseil de la concurrence français.
Personnellement, je reste bouche bée devant ce genre de décisions qui prouve que les politiques de libéralisation, lorsque menée avec une réelle volonté de développer les marchés, tout en mettant en place de véritable gardes fous, peut, dans un sens donné lieu à une situation ou le consommateur deviens réellement le Roi.
Cela dit, ce genre de situation, dont notre pays est encore bien loin présuppose trois choses fondamentales : une vertébrale autorité pour els organes de régulation, une société de consommation avertie et organisée…et enfin une véritable indépendance des pouvoirs et des intérêts entre l’exécutif, le législatif le judiciaire et l’économique..
Ce n’est pas demain la veille que Maitre Fekkak* ressoudera les problèmes d’abus de position dominante de IAM qui emmerde royalement, l’ANRT, le conseil de la concurrence, le consommateur, les clients, Meditel, Wanadoo, les operateurs Internet, le CDVM, Oualalou, Jettou… et je préfères m’arrêter là…
(*) a ma connaissance, Maitre Fekkak est le seul responsable connu d'un association de consommateur

7 commentaires:

Jihane a dit…

J'avoue que je ne connais pas la situation en France... Je vais en profiter pour en savoir plus. Mais juste a titre d'exemple sur les telecom, un secteur que je connais bien, le cas du Maroc les deux operateurs devrait cesser des se tapper dessus car c'est inultil. ils devraient penser a agrandir le marche, ameliorer les services, ouvrire les marche a d'autres operateurs ensuite commencer a se tapper dessus.

Citoyen Marocain a dit…

Ben ce qui se passe generralement, c que dés que les operateur finissent de se taper dessus.... il commence a taper ensemble sur les clients.... franchement, je prefere qu'ils se tapent dessus....

Jihane a dit…

En Egypt par exemple... au lieu de se tapper dessus, les deux operateur sont entrain de devlopper le marche des telecoms a travers un reseau qui couvre tout le territoire, des portables de plus en plus simple et accessibles. Les prix des communications sont raisonables et il n'y a pas de guerre de prix. C'est plutot une guerre de service. Donc le consomateur est content. En Algerie... c'est la pagaille... ils se tappent dessus mais il tapent aussi sur le consomateur. Au Maroc Maroc Telecom tappe sur tout le monde ;-)

Sonia a dit…

En theorie macro economique, toute politique liberale place le consommateur au centre du jeu, et ce qui est plutot surprenant ce sont ces comportements d'entente entre concurrents, plutot. Normalement, d'apres la theorie liberale, sur laquelle se basent les lois anti-entente, la concurrence dite pure et parfaite est celle qui permet d'engranger le plus de "valeur ajoutee" a l'echelle du marche. Ds la realite des faits, il y a la une strategie des compagnies du moindre effort, car avec une entente, les entreprises concernees ont les memes benefices, mais avec moins d'effort, car elles ne font pas tout ce qui leur est possible pour augmenter leur part de marche.

Aussi, ce qui est tres inconsistent, c'est que pour la concurrence, les compagnies n'hesitent pas enfreindre ces regles, mais en termes de ressources humaines, ca y va a fond la competition pour beneficier de "ressources humaines" plus optimales, en poussant a liberaliser les formes d'embauche et de licenciement.

Quant au Maroc, bof,... c'est une mixture entre la non comprehension du concept, le bafouement des lois, et la paresse-fatalite...

Wydadi a dit…

Oui,la légende raconte que dans un marché concurentiel parfait,c'est dit-on le consommateur qui en tire bénéfice.Consommateur,mon oeil !En fait nous sommes passés d'une situation de monopole caractérisée à une situation d'oligopole où 2 ou 3 opérateurs-rapport de force oblige-vont se partager le marché à l'instar de ce qui s'est fait en France (et,il faut pas rêver,qui continuera de se faire) et à l'instar de ce qui se pratique dans les grandes familles mafieuses où le territoire et les activités de chaque parrain sont clairement définis et où la règle de base est de ne pas empiéter sur les plate-bandes du voisin.
Et,croyez-moi la comparaison est loin d'être caricaturale.
Là où je vois la différence,par contre,avec La France c'est au niveau de l'institution qui est censée arbitrer les contentieux entre les différents opérateurs. Cette structure pour être crédible doit,nous y revoilà (nous n'y échapperons jamais) être indépendante et justement l'indépendance on sait pas faire.
Pour la petite histoire je rappelle que la dernière fois qu'un directeur de l'ANRT n'a pas eu l'heur de plaire à Mr Ahizoune,a été obligé de rendre son tablier.Alors le consommateur dans tout ça,et bien il n'a qu'à se faire une raison...

citoyenhmida a dit…

Il ne faut pas nier que malgré le poids (enorme certes de Maroc Télécom), l'arrivée de Néditel a permis au consommateur - particuliers et entreprises - de profiter d'une palette de services et de prix relativement interessante. C'est d'ailleurs pour éviter une plus forte baisse des prix qu'il n'y a pas de nouvel opérateur sur le mobile (toujours et encore le poids de Maroc Télécom). L'analyse du phénomène sera plus intéressante avec la multiplication des opérateurs sur le fixe et Internet.

Anonyme a dit…

aujoud'hui, avec l'entrée prochaine de Maroc Connect (wanadoo) sur les trois marchés (fixe mobile internet) et la transformation de Meditel en operateur global, le consommateur evra profiyter du meme phenomene que le mobile tel que decrit par hmidaa....
qunj je pense qu'ul une 10 ans, fallait etre pistonné pour avoir la ligne fixe chez soi en moins d'un mois :)