lundi, janvier 23, 2006

50 ans de developpement humain

Cela fait maintenant une semaine que j’ai achevé la lecture du Rapport sur les 50 années de développement humain commandé par le monarque il y a de cela plus de deux ans (lire mon tout premier poste). Ou pour être plus juste, et plus correcte envers la centaine de contributeur a ce travail, j’ai lu le résumé du Rapport, en tout cas celui qui a été présenté début janvier dernier au Roi. Avant de me lancer dans la critique (je rappelle à toute fin utile qu’un critique peu être positive ou négative), je tiens à préciser que j’ai lu le rapport plusieurs fois, a tête reposée, en essayant d’être le plus objectif possible et sans aucun a priori aucun, sauf peut être celui d’avoir entre les main un rapport mijoté par l’élite intellectuelle de ce pays (en parcourant les noms, j’ai retrouvé des représentant des principales sensibilités politiques, économiques et idéologique du pays). Pour sauvegarder mon objectivité, je me suis interdit de lire quoi que ce soit sur la presse nationale sur ce rapport.

Après lecture de ce rapport, voici la première impression très spontané que j’ai eu a une personne qui m’a demandé mon avis sur ce travail : « c’est un excellent travail d’étudiants très brillants, qui aurait revisité les 50 dernières années et se seraient projeté dans l’avenir, Un travail qui recevrait certainement les félicitations du jury… Certainement pas ce que j’attendais de 100 chercheurs marocains travaillant pendant 2 ans ».

Ce que j’ai retenu, grossièrement, de ma lecture du document
  • c’est un document assez exhaustif sur le concept du « développement humain », qui englobe tous les aspects de la vie d’une nation : économique, politique, sociétale et sociale. C’est rapport, qui reprend, période par période, étape par étape, les principales évolutions de notre économie, de notre démographie, de notre gouvernance privé ou publique, de notre politique, de notre service publique….

  • C’est un rapport qui fait le constat des principaux maux de notre nation, et qui identifie parfois, les raison de la situation actuelle du pays, dans le différent domaine : santé, éducation, Economie, vie politique

  • C’est un document qui tire dans une certaine manière tire une sonnette d’alarme pour dire que le Maroc est a la croisée des chemins, et qu’il ne faut surtout pas rater ce tournant… j’ajouterais, comme on a raté tout les autres

  • C’est un rapport qui identifie des pistes… ou plus exactement, donne vaguement des directions à suivre pour réaliser les « grands objectifs » (vague aussi) défini dans par cette étude

  • C’est peut être le meilleurs document de synthèse disponible aujourd’hui pour présenter, brièvement tout n’omettant aucun grands détail, la situation du Maroc d’aujourd’hui… tout y est, l’approche historique, l’évaluation de la situation actuelle, et une projection très raisonnable dans le future.

Ce qui m’a interpelé à la lecture du document:
  • pour un document commandé il y a deux année pour le cinquantenaire du Maroc, on aurait pu s’arranger pour le sortir le jour (ou plutôt les trois jours) de la célébration du cinquantenaire… mais je suis content, car peut être que j’aurais jamais démarré mon blog sinon (

  • C’est un document qui manque cruellement de chiffres...

  • C’est un document grâce auquel on n’apprend rien de particulier… sa lecture aide a construire le fil des événements, à replacer peut être certaines choses dans leur contexte... un peu comme un guide-âne , ou plutôt un excellent plan pour mettre ses idées en place avant une dissertation… mais n’apporte pas quelques chose de vraiment nouveau

  • Les auteurs du document, tout en pointant du doigt les grosses bêtises commises dans le passé, on du mal a aller jusqu’au bout de leurs pensées… on parle plus volontiers de problèmes de gouvernance publique, que de mauvaise gestion des affaires publiques, on parle de la déconfiture de l’éducation sans évoquer clairement le problème de l’arabisation, on évoque les années de plomb avec une certaine timidité, on parle de jeunesse désintéressée sans clairement reprocher au partis politiques de ne se focaliser que sur la za3ama, on rechigne a décrédibiliser l’actuelle reforme de l’éducation nationale tout en pointant du doigt ses innombrables insuffisances… en gros, un document assez arrondi sur les cotés


Pour tout vous dire, et pour ne pas déroger à la règle… je suis resté sur ma faim …
je me dis aussi, qu’il ne s’agit la que d’un résumé de la véritable étude, qui elle fait plus de 4000 pages… d’ailleurs certains auteurs de l’étude, comme l’économiste Najib Akesbi, n’ont hésité à se « desolidariser » de ce résumé …
et dans un sens, c’est un peu normal de faire des mecontents lorsqu’on passe de 4000 pages a une petite quarantaine…

je reviens au fameux bon de commande de ce rapport, le discours de MVI du 20 août 2003, ou il disait « Il nous appartient de faire du jubilé de l'indépendance un moment historique privilégié, et de marquer une pause pour évaluer les étapes franchies par notre pays, durant un demi-siècle, en matière de développement humain, en faisant le point des succès, des difficultés et des ambitions, et en tirant les enseignements des choix opérés durant cette période historique, et des grands tournants qui l'ont marquée. Notre objectif est de consolider nos choix et orientations d'avenir, clairement et en toute confiance, en soulignant, au passage, en toute objectivité et en toute équité, les efforts extraordinaires qui ont été consentis pour mettre le Maroc sur la voie de l'édification de l'Etat moderne. »
Et par rapport a ca, Meziane Belfkih et Wlidatou on après tout rempli leur mission : Evaluer les étapes, faire le point sur les succès, difficultés et ambition, tirer les enseignements, consolider nos choix … souligner les efforts extraordinaire consentis pour mettre le Maroc sur la voie… le tout goupillé en 4000 pages et résumé en 40 …
Ceux qui attendaient un véritable document pour se mettre au travail demain peuvent toujours s’adresser A McKynsey…


Ps : Généralement, je sonne un titre mon post au tout dernier moment… j’allais, par pur humour (pas si pur que cela finalement), titrer celui la… « 50 ans de développement humain ... et 2 années de lecture … » … mais pour ne pas me mettre à dos certains lecteurs dés le départ… j’ai coupé au beau mileu (

14 commentaires:

Anonyme a dit…

http://www.rdh50.ma/atlas/index.htm

avec la centaine de graphes dans l'atlas fourni (lien au dessu), tu trouves qu'il n'y a pas chiffres ?
la 7awla oussafi

comment as-tu su qu'Akesbi s'est désoliarisé du résumé sans lire la presse ? (pas de contradiction là ?)

petite curiosité: on peut savoir ton background (etudes, ce que tu fais actuellement)... juste par curiosité

Citoyen Marocain a dit…

- Desolé Si anonymous, mais ce n'est pas ce que j'apelle exactement faire usage des chiffres... et puisque tu insistes... comment, avec des annexe pareilles peut on user aussi peu souvent des statistiques ... Cela reste cependant un appreciation perso

- pour najib Akebi, j'ai lu ca sur le journal hebdomadaire de cette semaine... soit bien apres la lecture du rapport... je precise cependant, que Si Akesbi a critiqué le Resumé, par l'etude proprement dite qui devra etre mise en ligne dans les prochains jours

- et pour satisfaire ta curiosité, petit ingrat que je suis, j'ai fait toute mon education dans le systeme public (ecole, college, lycee et grande ecole de commerce) ... j'ai ensuite integré un Grand journal economique entant que journaliste pendant quelques années ... puis decroché une bourse de merite pour etudier a l'etranger - londres - ... la communication cette fois ci ... la tout de suite je suis a la recherche d'un boulot ... Je cherche notamment dans le domaine de l'audiovisuel, et de la communication insititutionnelle / financiere ....
si t'as un proposition, je peux t'envoyer mon CV :)

Anonyme a dit…

ok. bonne chance pour ta recherche alors

tu ne sais apparemment pas ce que ca veut dire le domaine de la recherche scientifique
contrairement aux "communicateurs", les chercheurs se sentent souvent humble devant l'immensité des problèmes
c'est pas le cas des blablateurs ;)

ce n'est pas une attaque personnelle, mais c'est un constat général. quand vous expliquer un truc à un journaliste il comprend toujous le contraire
mais bon c'est le 4eme pouvoir parait-il, normal, une socièté n'est pas faite que de chercheurs sinon il n'y aura plus de journalistes ;)

sans rancune

Anonyme a dit…

On remarque facilement que ces statistiques peuvent être faites par n'importe quel étudiant en 1° cycle à la faculté d'économie. On ne trouve nul des statistiques croisées pour expliquer certaines évolutions ou leurs impacts. Et je passe de commentaires pour certains indices qui me font rire (le cas de la justice) On se croirai ds une classe de géographie au lycée (d'ailleurs j'en ss sûr que ca va y figurer ds pas lgtmps). Le résultat de ce travail ne m'étonne pas on est pas ds un pays démocratique, ni un pays développé et je vois pas pourquoi vous vous acharnez à vouloir penser le contraire. Pourquoi ça vous étonne tellement?!! Je ne comprends pas trés bien des gens comme vous qui n'arrêtent pas de critiquer ce pays (souvent dans un sens négatif)sans pourautant exprimer clairement ce que vous voulez que ça change et concrètement. Si un blog comme le votre existe il doit au moins englober des actions précises à entrependre ds chaque cas que vous traitez.

Anonymous 2.

Anonyme a dit…

de mieux en mieux...vous surestimez le niveau des etudiants de premier cycle mon cher Anonymous 2

au cas ou tu ne l'aurais pas compris, ces chiffres ne viennent pas des chercheurs, mais du centre de statistiques marocain.
le travail des chercheurs 4000 pages non encore publiées au cas ou tu l'aurais pas noté, a été justement d'analyser les chiffres et les commenter

Anonymous 1

Citoyen Marocain a dit…

wah la verité je ne sais pas si c moi qui m'exprime mal oulla certain des leceur qui percoivent mal mon message...
mais :
- a aucun moment je n'ai critiqué le doc final ... j'en suis incapable car je ne l'ai pas lu...
- quand j'ai parle d'usage des chiffre, je pensait evidement dans le corps du texte... et pas dans les annexes ...
- je connais tres bien le l'unoiversité marocaine pour en etre le produit ... je connais le niveau des profs, des etudiants, des administratifs... mais je sais aussi ce dont sont encore capable certains profs, certains etudiants

Citoyen Marocain a dit…

Ce blog ce veux un espace de debat...
L'ideal serait de debattre du contenu du Rapport... j'ai amorce le debat en donnant ma vision des chose... le debat voulu par la, n'est pas autour de ma lecture des choses, mais autour de la lecture de chacun d'entre vous...


par ailleurs, je demande a tout le monde de se choisir un pseudo afin de pouvoir identifier clairement chaque contribution...

Wydadi a dit…

Je n'ai pas lu le rapport et pour cause,je crois avoir une idée non pas toute faite mais au contraire mûrement macérée et réfléchie tout au long de mes quelques décennies d'existence et je pense pouvoir dire sans aucune prétention de ma part qu'il n'est nul besoin d'attendre qu'une commission planche pendant 2 ans sur la pathologie du Maroc pour nous en faire le diagnostic;sortez dehors,arretez le premier quidam venu,posez lui la question et il vous donnera sans ciller une dizaine de raisons objectives de la berezina marocaine.Tout ça pour dire que le problème n'est pas de diagnostiquer le mal mais on ne le dira jamais assez,de l'affronter vaillamment,courageusement et sans faire semblant,je veux dire par là:arréter de mettre des compresses là où il faudrait mutiler,arréter de prescrire des calmants là où il conviendrait d'opérer et cesser de croire au mythe de la transition indolore et inodore et enfin pour le dire crûment,il ne saurait y avoir de Paradis sans souffrance.Mais voilà,tu le dis toi-même à travers la lecture que tu as faite de ce rapport les auteurs essaient d'en arrondir les angles alors que le minimum que l'on puisse attendre d'une étude qui a la prétention de sanctionner "50 ans de developpement humain" est qu'elle se distingue par la sincérité,la vérité et qu'elle n'est aucun scrupule à appeler un chat,un chat.Or,50 ans de compromis ont laissées des traces indélébiles dans la conception et la formulation des choses,dans la reflexion de nos chercheurs et intellectuels qui en toutes circonstances ont ce malheureux réflexe,tellement pratique de ménager la chèvre et le choux.

hmida a dit…

Tiens bon citoyen! Défends-toi! Comme tu le dis, tu es le produit de l'enseignement marocain, qui n'est pas plus nul qu'un autre, si on y met certaines conditions, qui ne t'ont pas manqué! Alors, débats, réponds, argumente! C'est comme cela que tu réussiras, j'en suis plus que convaincu, ton passage du journalisme à la communication! Bon courage!

Jihane Kenza a dit…

Mhidou,
Je ne peux rien te dire sur ce truc, je rentre, je lis et je te dis ce que jen pense.

Au fait, tu n'ecris plus... qu'est ce qui t'arrive ?

watani a dit…

khouya,
je suis d'accord avec tout ce que tu dis mais tu oublies de dire que le maroc a besoin d'une veritable élite MAROCAINE et non pas d'un magma francophile qui ne sait que vendre la nation et faire du maroc ce qu'il n'est pas:IL FAUT ETRE MODERNE DANS UN CADRE ARABO-BERBERE DEMOCRATIQUE ET MUSULMAN....on echoue tout le temps a force de renier ce que l'on est.

Citoyen Marocain a dit…

Le Maroc patoge avant tout dans des problemes sociaux et economique ... la revendication identitaire reste propre a une "elite" Arabophile qui permet d'allimente un discours pulpuliste, pour vendre un programme politique qui manque de substance...
Le salut des marocains n'est ni dans l'arabisation, ni dans lafracisation, ni dans la berberisa ... mais plutot dans la conmptence et l'efficacite de gens qui ler dirige...

Anonyme a dit…

les 4800 pages sont en ligne maintenant. bonne lecture.

je suis curieux de savoir combien de temps ca prendre pour que tu lises

mimila a dit…

50 ans de démagogie, clientélisme, exactions des libertés, de sales traites qui se sont enrichis sur le dos des pauvres marocains simplets, niais et terrorisés. 50ans d'observations non constructives, qui n'ont pas suffit pour inculquer au marocain pauvre, moyen ou riche le respect d'autri quelque soit son origine social mais à inculquer le fantôme de la peur et un état policier où dire sa souffrance, était une faiblesse et donc passible de prison.
50ans, suffirent, pour "obliger" indirectement chaque marocain (surtt la populasse car en ce moment les "autres" découvrent alors les joies des plages espagnols, aujourd'hui accessibles à presque tous) à mettre 1dh et plus pour construire une mosquée capables d'abriter Notre dame, dont les sols sont récurés au savon noir, lbeldi, patati patata, alors que les gens se tassaient dans les bidons villes et on s'inetrrogaient "mais ils sont cons, ils veulent tjrs vivre ds la misère ces pouilleux ..." yahhhcomme par hasard, tu voyais pas Mr le stratége qu'ils avaient pas d'argent et qu'ils pompaient leur eau dans une source publique et leur electricité chez le voisin.
50ans, pour dire que nous convertir à l'arabisation, était mieux pour nous (pfff) alors que nos parents ont connu autre chose... va expliquer à ton enfant la règle de pythagore et la géographie de la lybie en arabe, alors qu'à la fac, il vient begayer en français te reprochant de ne pas l'avoir inscrit comme son copain, ouald Mr flan, au CCF pour développer son parlé ...
Ou zid ou zid ou zid ... heureusement que l'économie informelle est encore là car je verrai mal tous ces entretenus, mes semblables car je suis marocaine oui oui c'est vrai, devoir investir des pois chiches pour acheter un hanout ou tt simplement construire une maison; et maintenant on les gave de mots intelligents, politiques, lois, sigles absurdes et vides. On essaie de les maintenir, contenir leur colère.
Dans ts les cas, il y a les sentiers bien claires, ceux utilisés par les "Autres" et les chemins de traverses (merci Léo ferré) pour ceux qui survivent, heureusement.
Je ne sais pas si ce rapport a été lu par tt le monde, je parle d marocain normal : houate, pissri, moul al bali, zabal, etc ... là j'attendrai la réaction, qui risque de se faire plus ressentir par des caricatures.
attendez et si on profitait de cette fiesta de la caricature, pour drainer les foul vers une révolution politique!
Enfin, je vais me calmer là car je me vois déjà le coup de matraque sur la tête et revenir à une vie normale, ce serait mieux, mm conseillée, pour moi!!!