samedi, février 04, 2006

Mital, ce méchant loup venu du sud …

L’actualité national ne m’inspirant pas beaucoup, je voudrais parlé de ce qui émeut le patronat français comme une la perspective de la nuit de noces pour une jeunes mariée. Le Groupe sidérurgique Indien Mital, (indien par la nationalité de la famille Mital, sinon, c un groupe basée en Hollande, implanté un peu partout en Europe de l’Est surtout, de capitaux indiens et coté a la bourse de New York) a jeté son dévolu sur Arcelor, le Leader européen de l’acier (Franco-belgo- luxembourgeois). Mital, 2eme acteur mondial de l’acier lance ainsi une OPA, qualifiée d’hostile, sur le Géant Arcelor pour former le leader mondial de l’acier avec une part de marché de 12%.
Cette opération financière, certes de grande envergure, mais d’une banalité totale dans le monde capitalistique d’aujourd’hui, a suscité de vives réactions a tous les niveau dans l’hexagone : Le Ministre Des finances, Thierry Breton, qui pour rappel, il était parton de France Telecom,  a fait appel au patriotisme économique pour contre l’offre de l’indien… Appel qui bien entendu a été largement repris par les medias français, qui sont allé jusqu'à inviter les pouvoir public en France et en Europe a mener une réflexion sérieuse sur les moyen le Capitalisme européen du capitalisme « aveugle » , « souvent sans logique industrielle » venu des pays émergents … Excusez moi, mais je suis resté sur le cul quand j’ai écoute ca au infos… Bien évidement, on a pas oublie de signaler que la famille Mital a fait son beur principalement dans la Russie et les pays de l’ancien block communiste, tout en mettant l’accent sur l’opacité qui entourent ces économies.
Le seul commentaire censé cette semaine a été celui de la nouvelle patronne du MEDEF qui a bien fait de rappeler brièvement que les entreprises françaises et européenne se battent sur les pour investir les marchés de ces même pays émergents, et que Arcelor elle-même, n ;a pas encore fini de digérer un groupe sidérurgique canadien (moins de 6 mois) … elle a aussi omis de signaler que Les puissance occidentales envoient en éclaireur et défricheur de terrain les expert du FMI et de la Banque Mondiale…
De toute cette histoire je retiendrai deux choses :
- s’il fallait rappeler les principes du patriotisme économiques, c’est bien a Monsieur Mital et sa famille qui n’a jusqu'à présent rien invsti dans son pays d’origine…
- Que encore une fois, c’est que les occidentaux sont de vrais hypocrites

3 commentaires:

hmida a dit…

Et il y aurait peut-être lieu d'ajouter que - kama hiya ghadya - les investisseurs venus d'extrème-orient auront vite fait de "investir" l'Europe. Quand je pense que Alain Perfytte prévoyait il y a plus de 30 ans :"quand la chine s'éveillera!". Mais les occidantaux ont été entretemps tétanisés par le danger "vert", plus bruyant mais sans portée réelle et se sont laissés submerger par la vaque "jaune" qui va bientôt tout balayer sur son passage! Abslolument tout!

mimila a dit…

Les français pratiquent un capitalisme nationaliste, surtt avec l'actuel gouvernement ... vendre mais toujours dire que c'est Français; délocaliser mais toujours nier les licenciements abusifs et les salariés étrangers sous-payés du pays hôte; faire des harrangues bien structurées et oublier que la mondialisation, c'est aussi effacer partiellement l'identité d'une entreprise (français par là, français par ci ...) D'ailleurs, l'affaire arcelor m'a semblé être une mascarade, surtt en écoutant les propos des journalistes "Une OPA a été lancé, sans que Arcelor soit au courant ..." Brrrr ... et dire que tous ces encravatés du Dimanche (PATRONS mais surtt actionnaires majoritaires) passent leur temps dans des lieux bien cosy à Paris (je prend cet exemple car le cas concerne la France) à déguster caviar et vin, en négociant les têtes et salaires, voire même le destin des populations.
Et ce Thierry Breton, le dépouilleur de FT, n'a t-il pas cédé au capitalisme aveugle en plongeant le leader (je ne sais pas s'il mérite tjrs ce nom aujourd'hui) des telecom en France, mm en europe.
Une autre affaire qui appele à réfléchir autour de la mondialisation, le poids des actionnaires et non les états dans la perennité de certaines grosses industries et surtt ca remet au goût du jour cette idée historique : l'ouvrier d'usine, simplet, chétif, niais, syndicalisé oui mais tellement loin de tous ces discours politiques, même si c'est lui, rappelons le qui fait tourner ces satanés machines qui font l'acier, nos voitures, leur yacht, leur avions privées et surtout des armes!!!

hmida a dit…

je signale un trè bon dossier paru dans dans "Le figaro" du 11 février et intitulé : les nouveaux maitres du monde. Ces "néo-prédateurs" sont comme le signale l'auteur ndiens, chinois, coréens, russes, mexicains... et leurs groupes, bâtis à la vitesse de l'éclair, ont acquis des dimensions tentaculaires. Quand je pense que les fortunes des princes pétro-arabes ont été mille fois plus imprtantes que celles de ces "nouveaux riches" et de l'usage qui en a été fait, je suis vraiment dégouté!