samedi, juillet 05, 2008

Vacance et vacances

Dans monplusbeaupaysdumonde, il n’y pas eu de conseil de ministre Durant les 6 derniers mois. Le conseil des ministres, rappelons, et une réunion du Gouvernement présidée par le Roi en personne. Le conseil des ministres est la seule « institution » habilitée à prendre les décisions importantes : Adopter les projets de loi, prendre des décisions concernant la politique générale de l’Etat, adopté des décrets réglementaires… Le rôle du conseil des ministres est codifie dans la constitution marocaine, notamment par les articles 25, 61, 66.
Même si durant les 6 derniers mois, le gouvernement A continué à fonctionner plutôt normalement, grâce notamment aux conseils de gouvernement tenus régulièrement les matinées de chaque jeudi, il n’en demeure pas moins qu’un des piliers du fonctionnement du système exécutif dans ce pays était mis en veilleuse.
Un état de fait qui ne manque pas de susciter toutes les rumeurs de la part des observateurs avertis : Le 1er ministre est en disgrâce : Le Roi le boude… Le Roi n’a pas envie de croiser EL Yazghi s’amusent certains … Le roi est mecontent du travail de son gouvernement généralisent d’autre … on attend le remaniement : supputent d’autre … tout est bon pour alimenter toutes les fantaisies… « Problème d’agenda » tenteront les plus calmes : Dans tous les cas, il est difficile de croire que notre roi gouverne en boudant, en jouant la politique de la chaise vide, ou en ne disposant pas d’une matinée pour tenir un conseil des ministres. Certaines mauvaises langues mettront cela sur le dos d’absence longues, répétées, et disons le non-justifiées du monarque (je dis bien non-justifie, et pas injustifiées, Ses absences n’ont certainement pas besoin de souffrir de justification). 10 petites semaines de congé peut paraitre excessif dans le parcours d’une personne qui a en charge un pays, mais y pas de quoi bafouer des dispositions constitutionnelles.
Quatre bonnes semaines en janvier , et 5 autres en juin durant lesquels le Roi n’a pas montre l’ombre de son Royal facies au Maroc : Aucune activité officielle, aucune information donnée sur l’endroit, la ville, le continent, ou même la planète sur laquelle il se trouve … Seule signe de fonctionnement de la machine Royale sont les messages de félicitations que son protocole adresse aux chefs d’états amis a l’occasion de fêtes nationales de leur pays, et qui sont rigoureusement et entièrement repris par la MAP et le Matin, tristes sans doute de ne plus avoir d’activité royales a couvrir.
Est-il normal que 6 mois se passent sans qu’un conseil de ministre ne se tienne ? Je ne le pense pas… Il a choisi de gouverner, et a mon sens, diriger l’exécutif d’un pays nécessite de rencontrer périodiquement le Management qu’on a mis en place … on ne dirige pas un pays en supervisant les signatures de convention, ou les inaugurations de centre de jeunesse. J’imagine qu’en coulisse les équipes travaillent, échangent, et avancent sur les dossiers, mais si nous vivons en démocratie comme le prétendent certains, pourquoi alors ne pas exercer cela dans la transparence d’une disposition constitutionnelle. En plus, ce pays à besoins de lois, de décrets, de décisions, de stratégies qui n’attendent certainement que la tenue de ce conseil. On ne pas certainement pas se payer le luxe d’être en retard sur certaines reformes.
Est-ce normal que le roi disparaisse pendant aussi longtemps sans laisser de trace. Je ne le pense pas non plus. Le roi a sans doute besoin d’espace prive (comme tout le reste du monde), mais certainement pas autant en si peu de temps. D’autant plus que ces absences prolongées ont fini elles aussi par nourrir les plus folles rumeurs, aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur : ceux qui prétendaient il y a six mois que le roi était en France pour des raisons de sante, diront qu’il est revenu pour des contrôles. Et puis, vous imaginez tout le désarroi du Red Chef du Matin qui a été oblige faire sa une tous les jours pendant 10 semaines, sans aucune activité du roi.
Heureusement, les chosent vont rentre dans l’ordre, puisque, la semaine prochaine, Grand Conseil des Ministre. Comme ca le Roi et son gouvernement pourront prendre 2 petites semaines off pour se préparer à la fête du trône, avant de prendre des vacances bien méritées durant le mois d’Aout.

3 commentaires:

hmida a dit…

Trois points de vue à méditer :

1/ je serai progressiste-autoproclamé partisan d'une réforme de la constitution, j'appalaudirais de deux mains en poussant des cris de joie : enfin, le roi règne mais ne gouverne pas!

2/ je serai partisan d'un parti au gouvernement, j'appalaudirais des deux mains en poussant des cris de joie : bien sûr, le gouvernement est là, il gouverne tout seul comme un grand.

3/ je suis un citoyen lambda et je me dis que le Maroc est un pays qui a bien de la chance ...Il semble rouler en roue libre, malgré quelques cahots par ci par là, mais finalement,il roule ...

Quel est le point de vue le plus juste? Je n'en sais strictement rien....

Il faudrait peut-être demander leur avis aux marocains! Mais qui s'inquiète le moins du monde de leur avis?

Anonyme a dit…

Citoyen,

Un Conseil des ministres est prévu pour cette semaine à Oujda (c'est chez moi ça!!) où le chef de l'Etat en est au moins à sa 18ème visite depuis son intronisation.

A+
Amina

alibaba a dit…

Cela dit, l’article 66 de la Constitution définit clairement les prérogatives du Conseil des Ministres et en fait la pièce maîtresse de l’Exécutif dans ce pays.

Aucun calendrier n’est certes prévu pour la tenue de ces Conseils, mais on peut quand même déduire de l’article 66 de la Constitution que le bon fonctionnement de l’Exécutif dépend de la régularité des CM.

Cela c’est la théorie !

Dans la pratique, tout le monde sait que, dans ce pays l’exécutif se réduit ….au Palais Royal !


On pourra toujours rétorquer que, sous le règne du défunt roi Hassan II les réunions des CM étaient plus régulières…mais je m’abstiens de faire des commentaires sur le pourquoi de cette régularité mais bien évidemment tout le monde sait qui prenait les décisions "in fine".