mardi, août 04, 2009

il est pas si con que cela le Camarade Khalidov Nacirovich

Khalidov Nacirovich a dupé tout son monde. Lui le vrai, le seul, l’unique, le plus intelligent ministre de la propagande du monde entier, cuba et Corre du Nord. Un véritable coup de maitre !

J’ai passe le week-end et ce début de semaine a essayer de trouver une seule raison qui pousserait les garants de la sacralité de notre monarchie a d’auto-salir la tenue immaculé qu’il viennent se se confectionner pour célébrer ce 10eme anniversaire, et ce a peine sortie du Machouar de Tetouan âpres avoir renouveler leur allégeance et reçu la bénédiction du souverain. On peut ne pas etre d’accord avec les pratiques soviets de notre cher porte parole du gouvernement, mais je ne pense pas que ce type soit stupide a ce point.

Censurer un Magazine aussi célèbre le lendemain de la fête du trône c’est prendre le risque certain de créer un buzz médiatique autour des entraves a la liberté d’expression beaucoup plus crédible que les « Publi-reportage » désaminé ici et la dans la presse internationale. Cette censure parait d’autant plus inutile que le sondage en question essence la monarchie et va a l’encontre même des postulats de cette presse dite indépendante et parfois dérangeante.

La démarche la plus responsable pour le garant de l’image du Maroc aurait été de réactivé le projet de loi sur l’encadrement des sondages, dont une première mouture avait été même discuté en conseil de gouvernement a l’époque de Nabil Benabdellah, et de la faire passer rapidement, avant que quelqu’un d’autre ne se mette dans la tête de réaliser un nouveau sondage du même type. A Ce moment la, Les choses serait au moins claires et le mauvais buzz médiatique que créera la nouvelle loi serait beaucoup moins néfaste pour l’image de monplusbeaupaysdumonde. De plus, tout cela nous aurait renvoyé a la rentrée parlementaire, loin, très loin de la célébration des 10 ans de règne du monarque.

Entre temps, la machine du ministère de l’intérieur et du département de la propagande aurait était mis a contribution aurait pour « sensibiliser » la rédaction de Telquel par rapport a l’utilisation d’un titre qui pourrait être trop provocateur du type « le peuple juge son roi », et des risques qui pourraient s’en suivre. Cela s’appelle le principe de « interventionnisme précaution ». Benshemssi, est un homme d’affaire, il aurait certainement rapidement fait le calcul et aurait peut être – sans doute connaissant un peu le personnage- préféré mettre un peu d’eau dans son vin que de subir une interdiction financièrement couteuse. Le deux parties auraient trouve un terrain d’entente sauvegardant l’honneur de l’un et les finances des autre !

Mais c’était sans compter avec l’intelligence illimitée du camarade Nacirovich. Il a sans doute appris ces derniers temps - a ses frais parfois - qu’au 21eme siècle, avec l’internet entre autre, que la censure donner surtout lieu a des effets boomrang assez préjudiciable pour l’image d’un pays dont on a la charge du polissage.

Khalidov a pris les anti-censeurs a leur propre jeux pour résoudre l’équation : comment assurer la plus large diffusion d’un chiffre aussi réjouissant : 91% des marocain se disent combler par le bilan de leur monarque. Un chiffre certifie par un institut de sondage connu (LMS-CSA) et commandité par deux publications connues pour ne pas faire de cadeau au régime marocain (autant dire, plus crédible que 10 and de propagande officielle). Se suffire de la poignée de lecteurs de Telquel (en plus en été) et d’un article en 15eme page du journal le monde n’est pas suffisant. Alors interdisons Telquel , et laissons Internet, facebook, twitter et les autre faire le travail, avec en bonus, La une du journal le monde ! Joli coup camarade ! Du coup les tenants du mouvement des 9% doivent se sentir bien cons de faire de la pub pour les autres 91 %. Si au passage l’image de mon plus beaupaysdumonde en prend un sale coup, ce n’est pas grave : Nacirovich a juste assez de jugeote pour atteindre un seul objectif a la fois ! Courir deux lièvres en même temps, c’est trop demander un cerveau stalinien.

2 commentaires:

Malika Ahfiri a dit…

Merci pour le fou rire politiconaute: ton titre est magsitral!

Anonyme a dit…

Profiter de l'effet Streisand n'est qu'une partie de l'histoire.

Plus important encore, et en supposant que les réponses soit sincères et non-biaisées par la trouille endémique de parler de la monarchie au Maroc, nous avons un tiers des Marocains qui disent que le régime est autoritaire. Ceci est intolérable pour un pays qui se prétend démocratique. Le gouvernement a donc détourné le débat vers cette histoire de 91%.

Et hop: d'une pierre, deux coup.

En attendant, le roi continue de profiter pleinement de ses prérogatives et privilèges sans rendre de compte a personne, en même temps que les ministres se décrédibilisent.

Pendant que l'on débat de sottises (évidemment que tout acteur politique peut et se doit d'être jugé!) la monarchie continue de consolider son pouvoir et son emprise sur le pays.