dimanche, mars 02, 2008

Cette blogoma que j’aime


Jugé par un tribunal comme le dernier des voyous, cloué au pilori par la propagande officielle (relayée par les sous-fifre du régime) comme un judas et livré au bucher (non sans verser quelques larmes de crocodiles) par des « intellectuels » (souffrant du syndrome de Stockholme) comme une sorcière trop jeune pour gouter à la vindicte populaire, Fouad Mourtada a stigmatisé à mes yeux toute la violence et la haine que peu porter monplusbeaupaysdumonde contre sa jeunesse. Lorsqu’on compare les faits reprochés avec le déchainement de violence et de haine, je ne peux que me douter du sort qui sera désormais réservé à ceux qui auraient l’outrecuidance de dépasser les lignes rouge à géométrie très variable que certains, beaucoup trop nombreux, n’hésitent pas (plus) à érigé.

Mais dans ce déchainement de violence, il y a eu un petit moment de bonheur triste.
Que de bonheur que celui de voir Larbi, IbnKafka, Fhamator, Laurent; Lady zee, Motic, Moi dans tous mes Etat et d’autres bloggeurs connus et moins connus se mobiliser contre l’injustice de monplusbeaupaysdumonde. Celui de lire ces centaines de commentateurs anonymes, ces milliers de facebookeur moins anonymes et ces manifestants du 1er mars se prononcer contre l’arbitraire dans mon plusbeaupaysdumonde.

Je suis toutefois triste de voir que mes ainés nous tournent le dos plutôt que de nous soutenir … fragilisent nos flancs au lieu de les renforcer … ridiculisent notre mobilisation au lieu de l’anoblir… s’érigent en donneur de leçon plutôt sans avoir pris le temps de comprendre de quoi il s’agit. Laissant ainsi leurs propres craintes et frayeurs dessiner les contours de leur compréhension. A voir les deux posts commis par Amina Tlhimet (heureusement elle a effacé le meilleur d’entre eux) et le silence outrageux de citoyen hmida (je cite ces deux personnes parce qu’elles font partie de mes lectures régulières et deux personnes que je respecte dans leur vie réelle), je me sens quelque peu trahi. Car il ne s’agit pas là d’un débat d’idée, d’un débat de génération, mais simplement d’un cri contre l’injustice.

Fouad entame sa deuxième semaine de premier prisonnier facebook dans le monde. Dans mon plusbeaupaysdumonde, ce n’est pas une partie de joie, même si on est une star mondiale. Et lorsqu’on est ingénieur, qu’on a 26 ans et qu’on n’a pas versé dans le trafic de drogue, on est généralement très peu préparé à l’éventualité de se retrouver à Oukacha. J’espère au moins que Fouad aura eu le temps de voir quelques épisodes de la troisième saison de Prison Break, car les geôles du Panama sont plus susceptibles de ressembler aux bagnes de monplusbeaupaysdumonde.

Alors ce n’est pas un concours d’égo, ce n’est pas une compétition de patriotisme, ce ne sont pas les oscars des pros ou des antis ou même des neutres… c’est juste une mobilisation pour sauver les fesses de Fouad … car son avenir, il a déjà été gaché !

8 commentaires:

Mounir a dit…

Je veux juste dire en résumé de ton texte que l'espoir est toujours de mise, du moment que nous, jeunes d'âge et d'esprit, blogueurs ou non, sentons l'affaire de Fouad comme la nôtre.
Sur un autre volet, et là je croix que je vais nager à contre courant, je relève 2 constats importants :

1- Fouad, il y en des centaines, des miliers, ici ou ailleurs qui sont en souffrance de l'injustice arbitraire. Comment alors canaliser cette contestation à des affaires plus "nombreuse" ou multiple? La justice, l'éducation, ...
2- Je refuse ( comme cela a été dit à Paris ) de dire que le Maroc que nous vivons est pire des années de plomb! c'est populiste ( avec mes respects aux personnes qui le croient ). Il y a beaucoup de choses qui ont changé, il y a encore des mililers de défis à relever, il faut uste éveiller cette conscience citoyenne.

Citoyen Marocain a dit…

Je ne suis pas de ceux qui disent que le Maroc d'aujourd'hui ressemble a celui des années de plomb ... je suis de ceux qui ont eu le chance de naitre aprés cette histoire noire du pays (et ca a l'air d'embeter certains) mais j'imaginent largement l'arbitraire de cette époque...
Cela dit, je ne veux pas que mobn pays revive une autre période aussi sombre de son histoire ... les faits (pas que fouad) semblent nous forcer à être extrémement vigilent ...

Mounir a dit…

ça embête qui citoyen? Moi aussi je suis né après les plomb. Un de mes amis m'a dit qu'on a évolué des années de plomb vers les années d'Alluminium!
Oui, il faut dénoncer les inustices, oui il faut combattre ceux qui veulent que nous reculons, oui il faut rester vigilant, ...
Moi, je veux juste qu'on ne tombe pas dans le laxisme, il faut agir. Et comme je l'ai dit dans mon premier com : "il faut juste éveiller cette conscience citoyenne"!

Citoyen Marocain a dit…

Ces même personnes qui m’en veulent de ne pas avoir souffert le martyre, sont ceux la même qui m’accuse d’antipatrisme parce que justement je suis assez culoté pour ne pas être satisfait de ce qu’on me donne … de me pleindre de critiquer… d’etre vigilent… d’etre ambitieux pour moi-même et pour mon pays ... de vouloir plus de libérté, plus de démocratie, plus de justice et plus de droit pour mes concitoyens …

Shmissa a dit…

ravie de te lire Citoyen marocain...

Je pense que le drame de cette histoire comme tu l'as si bien decrit c'est que tres vite c'est devenu une histoire de pour ou contre Fouad... pour ou contre le Maroc... Alors qu'il ne s'agit pas du Cas Fouad Mourtada en particulier autant c'est le principe... c'est l'on puisse violer le principe de l'etat de droit... que les autorites elles memes violent la loi et les principe fodamentaux de l'etat de droit sans que les en tiennent compte...

Tres rapidement le debat a ete tournee vers la question mineur.. est ce que Fouad est coupable ou non... alors que la question etait Est ce qu'on avait le droit meme d'arreter Fouad ou pas? rien dans la loi ne justifie que l'on qualifie son usage de Facebook de crime.. encore moins que l'on arrete et le torture de la facon qui s;est faites...

Dieu de ciel... ne realise-t-on pas que si aujourd'hui on laisse faire... on continuera de voir des fouad et d'autres aller croupire en prison pour la simple raison que les flics ont decide ainsi et que la justice se refuse de respecter la loi... N'est ce pas en un mot la description de Bled essiba...

hmida a dit…

Je retiendrai de ton post un point : "nos ainés.....bla..bla..."

Effectivement, nous ne voyons pas la chose du même poiint de vue : là où nous voyons une maladresse, vous voyez la liberté d'expression..
Mais nous nous rejoif*gnons qu'en à la bétise monumentale pour nepas dire condamnable de la sanction inflingée à ce pauvre garçon.

Un autre point devrait nous rapprocher : réfléchir au fait que Fouad est le produit du cursus éducatif marocain, comme cet ingénieur qui voulu faire exploser le bus de touristes de Meknes, comme des dizaines de diplomés qui savent pas quoi faire de leur vie!

Certains de ces jeunes ont eu la chance d'avoir une famille pour les guider, d'autres non....

Mounir a dit…

@Citoyen marocain.
Il est clair que nous devons être ambitieux, il est clair que nous devons condamner l'injustice, il est bien qu'on se mobilise pour notre pays, ... Mais il est injuste aussi de ne pas reconnaitre que bien des choses ont changé. Oui, il y a tant de défis à relever : Education, Justice, équité sociale, ... mais faut-il pour autant se passer des choses qui "marchent".
J'ai eu l'occasion d'échanger avec d'autres amis de notre génération des pays de la région. Croix moi, si on était en Tunisie, au Yemen, en Syrie, ... nous dirons que le Maroc est le paradis.
Ma réaction, c'est juste par rapport à des propos : Durant la manif de Paris, des gens ont dit, je glose "le Maroc de Med VI n'a pas changé". En toute honneteté intellectuelle, je leur dit non!
Encore une fois, continuons à dénoncer les injustices, continuons à porter le pays vers le haut, continuons à rêver ... notamment à travers "cette blogoma que j'aime" également.

sarah ben a dit…

@ Mounir: je me permets juste d'intervenir sur ce point "Crois moi, si on était en Tunisie, au Yemen, en Syrie, ... nous dirons que le Maroc est le paradis".

oui, c'est vrai, oui, nous avons des libertés qu'ils n'ont pas, que nous n'avions pas sous les années de plombs, mais arrêtons de nous contenter de ce que nous avons et de regarder ceux qui sont "pires" que nous... tendons vers le meilleur et le meilleur n'est sûrement pas la condamnation d'un "facebooker"...
oui, Fouad a eu de la "chance", en Tunisie il serait peut-être mort sous la torture, comme de simples bloggeurs là-bas... mais je persiste à croire que le Maroc a encore beaucoup d'efforts à faire et que c'est en condamnant en dénonçant que nous l'aidons, pas en nous rassurant et en nous comparant aux autres mauvais élèves, la MAP, la RTM et nos minsitres le font déjà assez... à nous d'apporter l'autre point de vue, à nous d'être critiques pour deux... comme le fait si bien citoyen marocain...